DEFIL67

BCS fête ses 10 ans le mardi 12 novembre à Strasbourg

Rencontre au Lycée Hôtelier d’Illkirch Graffenstaden du 20 décembre 2017

C’est pour nous presque un lieu de pèlerinage annuel : le repas d’automne (il était temps !) au lycée Alexandre Dumas ou plus exactement à son restaurant d’application.

Véritable ballet des étudiants en apprentissage –un millier toutes spécialités confondues- autour des tables pour servir un excellent repas  à tous les convives, les salles étaient pleines. Avec une curiosité de nos jours en fin de repas : un service complet de digestifs, que nous avons peu sollicité car il fallait reprendre la route ou encore penser aux festivités toutes proches de fin d’année.

Ce fut un moment privilégié pour se retrouver peu avant de tourner la page 2017 et prendre des nouvelles des uns et des autres, y compris de ceux et celles qui n’avaient pu se joindre à nous.

Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d’année, bonne année 2018…étaient sur toutes les lèvres au moment de se quitter.

  1. Certains d’entre nous avaient même « doublé » ce repas d’automne une dizaine de jours avant. De quoi comparer les mêmes plats.

Projets pour le premier semestre 2018 : un retour à BIRKENWALD, une sortie amicaliste dans le nord du 67, le repas « asperges » mais certainement à une autre adresse…

A l’an prochain et bonne année.     .

SORTIE DU 23 OCTOBRE 2017 à SCHARRACHBERGHEIM :

En Alsace la saison du pot-au-feu vient de s’ouvrir : pas question de la manquer. Belle et joyeuse assemblée -56 fidèles- pour faire un sort aux pièces de paleron, macreuse et gîte de bœuf proposées généreusement par le SCHARRACH avec leurs accompagnements de crudités et de légumes et l’incontournable raifort. Sans oublier le bouillon et ses knaefele en ouverture. Les photos prises par Bernard parlent d’elles-mêmes.

Avant de passer à table nous avons suivi la présentation de la micro-brasserie maison, créée en 1995, qui produit des bières blondes, ambrées, blanches. Sa production journalière peut atteindre 900 litres, stockés en « tank » de décantation…nous n’avons fait qu’écorner le stock. Il y eût aussi les questions pointues (l’origine du houblon, la température de fermentation…) qui attestèrent d’une culture bien ancrée pour la bière.

Prochain RV : le mercredi 20 décembre au Lycée Hôtelier…le nombre de places est malheureusement limité, comme chaque année, à 50.

RETROUVAILLES AU BIBLENHOF

Nous étions une trentaine à l’Auberge du BIBLENHOF (voir annexe 1), à SOULTZ les BAINS, avec le renfort de deux amis parisiens et celui de nos délégués régionaux, Jean-Claude Coupé et Bernard Drouvot, accompagnés de leurs épouses.

C’était bien sûr le moment de parler de la vie de notre Amicale : refonte de son informatique, évolution du site internet national vers plus d’ouverture et d’interactivité et-localement- devenir de notre section du Bas-Rhin, actuellement sans délégué départemental (annexe 2).

Au cours du repas, deux albums photos « collector » ont circulé. Cette œuvre collective retrace les rencontres du passé, rubrique de notre site internet régional qui pourra être alimentée à l‘avenir par chacun d’entre vous. Nous mettrons prochainement en ligne quelques-unes de ces photos pour que le plus grand nombre puisse en bénéficier.

C’était surtout le moment de se retrouver après un « long hiver » dans la bonne humeur et l’amitié. Merci à celles et ceux qui sont venus pour nous dire leur attachement à l’ADR 67. Merci aussi pour les nombreux signes de soutien adressés par celles et ceux qui n’ont pu nous rejoindre (ah ! ce mois de mai hyper chargé).

Donnons-nous rendez-vous en septembre prochain, date et lieu à déterminer (vos propositions sont les bienvenues).  

                           

  Le BIBLENHOF : une ferme chargée d’histoire

La dénomination « Biblenhof » vient du nom d’un ancien village, BIBLENHEIM, annexe de SOULTZ les BAINS, qui fut jadis propriété de l’Evêché de Strasbourg (1545).La ferme avait été construite vers le XIII° siècle sous le nom d’origine de DINGSHOF. Les bâtiments furent ravagés pendant la guerre de Trente Ans puis la Guerre des Paysans.

Les nouveaux bâtiments furent construits au XVIII° siècle, propriété de l’Œuvre Notre-Dame de Strasbourg, qui la loua à des paysans.

L’Œuvre décida de s’en séparer en 1970 pour des raisons de rentabilité notamment.

Le nouveau propriétaire, Joseph SCHMITT, engagea d’importants travaux de rénovation pour remettre en état les différents bâtiments. Il y créa un gîte en1980 et continue à réhabiliter le site où l’Auberge est actuellement exploitée.

Le petit » musée » ouvert récemment dans la cour centrale retrace cet historique : nombreux instruments agricoles du passé et iconographie issue de l’Œuvre Notre-Dame.

D’après les renseignements communiqués par le couple de gérants de l’Auberge, M. et Mme THOMANN, le 18 mai 2017

Mentions légales Copyright ©   2011-2019  Section Informatique Retraités BNPP Moselle ®  Designed by DEFI-SITES ® Tous droits réservés Politique de confidentialité

Ce site utilise des cookies pour gérer l'authentification, la navigation et nos statistiques internes. Acceptez-vous que nous puissions placer ce type de cookies sur votre appareil?